Académie musicale de Blois

Quelques mots sur Blois

jeudi 26 janvier 2006 par Patrice Vanneufville
Blois s’est développée autour d’un éperon dominant la Loire et facilement défendable. C’est sur cet éperon que s’élève le Château. Au Moyen Age, pendant plus de 300 ans, Blois a été le siège d’un Comté très puissant. 
Ville charnière entre la Beauce, au nord de la Loire, et la Sologne au sud, Blois est le centre commercial d’une région agricole produisant principalement du blé (en Beauce) et, dans la vallée, du vin, des fraises, des oignons à fleurs et des légumes. 

Au premier rang de ceux-ci il faut citer l’asperge, dont la culture a pris naissance à Vineuil et à St-Claude.
La chocolaterie Poulain est un artisanat local.


 

Bâtie sur la rive droite de la Loire, à l’assaut du coteau qui domine le fleuve, Blois est une ville au relief tourmenté qui a gardé du Moyen Age nombre de ruelles escarpées et tortueuses, reliées ça et là par des volées d’escaliers. De l’étagement des toits naît l’harmonie tricolore si caractéristique de Blois : façades blanches, toits d’ardoises bleues et cheminées de briques rouges. Certaines maisons ont des pans de bois, ornés de culs-de-lampe. Un centre piétonnier et commercial se trouve autour et en contrebas de la cathédrale St-Louis.
Certaines rues sont construites sur le flanc d’un coteau escarpé avec des maisons Renaissance.

En se promenant dans le Vieux Blois, on pourra y découvrir de nombreuses curiosités tels :
l’église Saint-Nicolas qui appartenait à l’ancienne abbaye Bénédictine St-Laumer et qui date des 12ème et 13ème siècles ;
la cathédrale Saint-Louis qui fut détruite en grande partie par un ouragan en 1678 ;
l’escalier Denis Papin (Blésois d’origine - reconnu père de la machine à vapeur) qui ouvre une longue perspective vers le Sud ;
le Pavillon d’Anne de Bretagne qui abrite l’office du tourisme. Il se trouvait au milieu des jardins du château . Dans son petit oratoire, les époux royaux se rendaient pour y faire des neuvaines afin d’obtenir un Dauphin ;
le jardin des Simples et des Fleurs Royales qui fut conçu dans l’esprit Renaissance et se situe sur l’emplacement des jardins royaux de Louis XII ;
la maison des Acrobates qui possède des sablières sculptées de monstres ;
la maison de la Magie de Robert Houdin dont les automates proposent des tours de magie ;
le Haras National qui est situé dans l’ancien couvent des Carmélites.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Visites : 169679 | Connectés : 10

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les lieux  Suivre la vie du site La Ville de Blois   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + CS